AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Zarafa

Aller en bas 
AuteurMessage
Zarafa
Admin
avatar

Messages : 114
Sexe du cheval : Jument

Fiche équine
Race: Haflinger
Compétitions: Meetings
Relationship:

MessageSujet: Zarafa   Ven 26 Juin - 23:56


         
Inscription de Zarafa

         

         

         

         

         
Informations



         
       
Nom: Zarafa
Affixe: des Crins Dorés
Race: Haflinger
Âge: 6 ans
Sexe: Jument
Robe: Palomino
Taille: 1m46
         


         

         

         
Caractère/Histoire



         
       
Caractère ou particularités (min. 2/3 lignes):
"Regardez cette belle bête ! Magnifique, non, Mme Cavi, non ? Puis, ce beau modèle ! Elle est très gentille, ne vous inquiétez pas ! Parfaite pour les débutants. Je la vends sans essai."
Quel menteur ce Monsieur Lanorgue. C'est mon éleveur, mon naisseur. Il me proclame gentille et généreuse. Pourtant, de ma génération, je suis la plus chiante. Il y a aussi Zagraffe, Zigomard et Zoé qui sont nés la même année que moi. Sauf qu'eux, ils sont gentils. Quelle idée, aussi, de laisser ma mère (jument très caractérielle déjà) avec un étalon complètement chaud et pointilleux ? Croisement qui ne pouvait fournir que moi. Sachez-le, dès qu'on me ressangle, j'essaie de mordre. Dès les fesses de mon cavalier posées sur ma belle selle neuve qui grince, je pars dans un pas très actif. Je déteste qu'on presse mes flancs ou qu'on me donne un coup de talon. Moi,  je marche au bassin. Un coup assez vif et je passe à l'allure supérieure. Un blocage et je ralentis. Donc, je ne réponds pas non plus aux mains. Tout doit être fais avec l'assiette avec moi. Un peu plus de poids à droite, je tourne à droite etc. Bon, après, je serais obligée de répondre aux mains et aux jambes sur des figures de dressage telles que l'appuyer et tout ça, mais pour l'instant, je ne fais que du petit dressage.
Au box, je suis une teigne. Je balance les brosses n'importe où, je tire au renard si je suis attachée trop court ou trop longtemps, je gratte mon sabot sur le sol au moment du curage de sabot, je bouge, je fouette mon cavalier avec ma queue... Vous ne savez pas au combien je suis agaçante au box. De plus, je déteste les petits endroits clos. Ah mais c'est insupportable ! Du coup, toute la journée, je gratte ma paille pour taper sur le sol du box, je cogne contre ma porte... Mais au pré, je suis agaçante aussi. Je refuse de venir pour retourner au box, je mordille mes camarades, je leur rue dessus, je pique des rations. Ouais, une vraie chieuse.
"Voilà, je vous la vends. Ne vous inquiétez pas, vous verrez dès la première séance son caractère exceptionnel." Pauvre dame. Il l'a bien arnaqué ce Monsieur Lanorgue. En plus, il rigole tout bas avec les palefreniers et les deux débourreurs, cet idiot.

Histoire:
Je suis née dans l'écurie des Crins Dorés. Non, pas chez le vétérinaire. Monsieur Lanorgue, mon éleveur, fait naître tous ses poulains chez lui et fais déplacer le vétérinaire. Pour nous familiariser plus vite avec l'endroit, qu'il disait. Ce qu'il dit toujours, je crois. Je suis donc née avec ma maman, Cassiopée. Une vraie bonne jument de manège ! Non, je rigole. Elle était aussi agaçante que moi. Du coup, elle était en sorte de retraite à quinze ans, vendue par son petit club. Elle est devenue poulinière et j'étais son premier bébé, après presque un an à l'élevage. Mon papa, c'est Jack Sparrow IV des Crins Dorés. Son arrière-grand-père c'est Jack Sparrow des Crins Dorés, le cheval Haflinger de concours de dressage le plus connu. Une lignée de chevaux agaçants et pénibles, mais bourrés de talent - et de testostérone. Mon papa était champion régional de dressage en catégorie Poney. Il a finis vice-champion national de dressage. Mais il est resté en France, appartenant à l'élevage. Mon papa c'est un pirate, mon papa c'est le meilleur. Monsieur Lanorgue mise tout sur mon père, c'est mon papa qui ramène beaucoup d'argent à l'élevage, avec Guerilla II, Aristocrate V et Flamenco Enflammé. Oui, Monsieur Lanorgue il aime les chiffre, donc il achète surtout des chevaux avec des chiffres "romains" à la fin de leur nom.
Du coup, il aurait bien voulu m'appeler Jack Sparrow V, mais vu que j'étais une pouliche... La seule de Jack Sparrow V de l'année d'ailleurs. Zagraffe était de Guerilla II, il aurait du s'appeler Guerilla III mais un monsieur a demandé à l'acheter et à voulu dire "J’agrafe sa photo à mon dossier de chevaux que je dois acheter." mais comme il zozotait, il a dit "Z'agrafe za photo à mon dozier de zevaux que ze dois azeter." Du coup, Monsieur Lanorgue a décidé de garder le "Zagraffe" et l'a dit à ce monsieur, qui a accepté (il était un peu idiot ce monsieur d'ailleurs). Zigomard est une pouliche, bien qu'on ne le pense pas à son nom. Une fille Flamenco Enflammé. Zoé, quant à elle, est une fille de Aristocrate V.
Bref, j'ai tranquillement grandi. J'adorais les sorties au pré. Dès le début, j'ai galopé à fond dans l'herbe grasse. OK, je suis souvent tombée mais bon...
Pendant mon débourrage, je me suis amusée à faire n'importe quoi, ce qui fait que j'ai travaillé un peu plus que les trois autres poulains de mon âge. Mais en compétition, c'est moi qui est tout explosé ! D'abord, j'ai commencé par de petits concours à proximité. Dressage, hein, bien sûr. En fait, j'ai d'abord fait deux ou trois concours de saut, sur du 50cm, mais je n'ai pas super bien réussis. En fait, j'étais assez molle, bien que je n'ai pas fait beaucoup de fautes. Bref, en dressage, dès que je suis arrivée, on m'a remarquée par mes papiers. Puis j'ai commencé à dévoiler mon talent. je me suis faite gentille pour sortir souvent en concours et grimper en niveau. Puis dès que j'ai stagné à niveau haut, on m'a vendu. Une jeune cavalière, toute petite, qui avait fait un caprice pour avoir un poney gagnant en concours. Pauvre fille !
Dès qu'elle a posé ses petites fesses fragiles sur ma selle, j'ai démarré au quart de tour. J'ai bondis, j'ai rué et j'ai baissé la tête en freinant. Ce fut radical, elle est tombée. Elle a retenté, elle m'a tiré dans la bouche, elle a talonné, elle s'est mise en arrière. D'abord, je lui ai arraché les rênes des mains. En plus de brûler ses mains sans gants, j'ai cassé mes rênes. Puis j'ai cabré, avant de ruer très fort. Elle a littéralement volé. La mère a voulu faire un procès contre moi, le poney. Mais vu qu'elle a pas pu, elle a mis un procès à Monsieur Lanorgue. Ce bon vieux monsieur. Il avait seulement quarante ans à l'époque... Du coup, il a pris cinq ans de prison pour escroquerie. L'élevage n'a pas été saisi, du coup c'est le fils Lanorgue et Mme Lanorgue qui se sont occupés de faire tourner l'élevage.
Moi, j'ai été vendue. J'ai croisé le chemin de Zagraffe, nous étions dans la même écurie. Que c'était bien ! C'était balade chaque matin, très tôt donc il faisait frais (très agréable), puis monte de dix heures à onze heures, repos de midi à dix-sept heures puis cours de dix-huit heures à dix-neuf heures. Et repos. C'était p-a-r-f-a-i-t. Je passais presque tout mon temps au pré le soir, étant au box entre midi et deux. Puis je voyais mon copain Zagraffe, qui faisait toujours le rigolo de service quand il était monté. Moi, j'étais un peu amoureuse de lui, mais chut. On m'a confiée à un grand homme, beau et très jeune. Il était adoré de toutes les jeunes palefrenières et cavalières. Il sortait beaucoup de chevaux talentueux en concours. Il était parfait, il avait une super assiette et a compris comment me faire toucher les étoiles.
Seulement, un beau jour, il y a peu, ils ont voulu me faire saillir par Zagraffe. J'aurai bien aimé, être maman, mais NON ! J'avais une grande carrière qui m'attendait avec Camille. Ouais, Camille. Rigolez pas ! Je l'adorais ce Camille, je voulais continuer de gagner avec lui. Du coup, j'ai rué sur Zagraffe. Le pauvre à été un peu blessé, mais je ne lui ai pas fait très mal. Puis on m'a détachée. Mais l'homme m'a tapée, il a fortement tiré sur la longe. Je lui ai brûlé les mains et j'ai galopé. Je suis arrivée dans la cours et là il y avait Camille. Avec une fille. J'ai été blessée. Ouais, il se laissait aller lui aussi, mais seulement à embrasser une fille. Alors j'ai ruer sur une porte de van. Trois fois. Puis j'ai eu mal. Je m'étais écorché le boulet et j'avais mal.
On m'a soignée, puis vendue. Camille a voulu savoir où j'étais partie. A l'époque, j'étais en Islande. Mais là, je suis revenue en France. Camille m'a suivie avec sa "petite-amie". Sauf que j'ai été achetée par une professionnelle. J'ai évolué sur les carrés de dressage, mais j'étais devenue lunatique, très, trop. On m'a vendue à Equid Compétition, là où je suis donc maintenant.
         

         

         

         
Informations



         
       
Puf (pseudo): Aucun :p
Comment as-tu connu ce forum?: Top-site, j'étais Sun puis Persée Wink
Remarques à faire? Faut le remettre en marche ce bon vieux ec !
         

         
©️Code par Lyphento pour Equid Competition


       Photos du cheval (ne doivent pas dépasser 500px de largeur s.v.p):
Spoiler:
 

_________________


Dernière édition par Zarafa le Dim 28 Juin - 5:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zarafa
Admin
avatar

Messages : 114
Sexe du cheval : Jument

Fiche équine
Race: Haflinger
Compétitions: Meetings
Relationship:

MessageSujet: Re: Zarafa   Sam 27 Juin - 6:12

Je m'auto-valide du coup x) Mais je laisse ici pour les gens qui voudraient me souhaiter la bienvenue (re-bienvenue en fait) :3.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Zarafa
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Equid Competition :: |-| Administration |-| :: Inscriptions-
Sauter vers: